LE VAL DE LOIR

PENTECOTE - DU 19 AU 21 MAI 2018

Evacuons de suite les questions récurrentes : il a fait un temps magnifique, l'hôtel était bien situé et confortable, les repas ont été excellents et nous n'avons pas connu d'incidents majeurs.
Rassemblement à La Flèche et réception par M. le Maire à l'Hôtel de Ville : déjà un goût du « Sud ». Les 18 véhicules alignés sur le Port Luneau brillent d'impatience. Au signal de nos organisateurs , i l s s ' élancent prudemment vers Saumur.
La route est belle, l'éolienne Bollée nous salue.
Direction Doué la Fontaine pour rejoindre le Domaine des Sablonnières pour une dégustation de la production locale de vin. Nous repartons avec un échantillon.
Le pique-nique a lieu dans une salle municipale à Louresse, avant une visite insolite du village troglodytique de Rochemenier, là où vivaient encore il y a peu de temps des habitants, dans des demeures creusées dans le falun, mélange de sable et de coquillages très friable. Il y fait une fraîcheur bien venue ! Nous rejoignons l’hôtel de la Saulaie où nous
prenons nos quartiers.
Ce dimanche, nous traversons Saumur et longeons la Loire, fleuve vraiment royal, jusqu’au village de Turquant. La guide, ancienne secrétaire de la mairie, adjointe au maire, nous vante et nous vend sa commune qui le mérite bien! C’est un village
troglodytique, mais qui occupe des carrières de tuffeau transformées en habitations, en boutiques.
Nous découvrons le château, ancienne résidence surveillée du futur président algérien Ben Bella pendant 6 mois en 1962. La visite nous a mis en appétit, et ça tombe bien, le restaurant La Gabelle est tout proche ! L’après-midi ne sera pas assez long pour visiter en détail le Musée Dufresne. Une accumulation bien ordonnée de plusieurs centaines d’objets, de
machines et de véhicules étonne une grande partie de l’auditoire sur un site parfaitement adapté au bord de
l’Indre. Au cours du dîner, nous recevons un bocal de champignons, allusion réussie à la production locale.
Pas de retardataires le lundi matin pour déjeuner et charger les bagages, la ville de Saumur nous attend. On
se gare sur un parking interdit, terrain militaire, admis avec l’accord aimable des locataires! Le petit train
touristique est en gare, et nous emmène à travers la ville, le long des quais, sur le site du château, en bord
de Loire, dans les quartiers anciens et devant les établissements de l’école de cavalerie. Quelle belle
ville! Sans trop se perdre, nous rejoignons Noyant pour déjeuner au restaurant du Lion d’Or,
caractéristique des anciennes auberges, avec cour intérieure, porte cochère et grande salle de bal! Le Fil
Conducteur n°107 nous a été remis, salué unanimement pour son relookage réussi. La dernière visite du séjour sera peut-être la plus surprenante : en pleine campagne, une ancienne abbaye devenue un imposant château, avec son étang, son moulin et sa chapelle, un condensé architectural de plusieurs siècles expliqué d’une façon magistrale par le
propriétaire des lieux. Il faut alors se rendre à l’évidence, la sortie tire à sa fin. Un dernier rendez-vous 
à La Flèche, et la boucle est bouclée au Port Luneau, avec un pot bienvenu offert par le comité des fêtes.
Plus rien à ajouter. Ah, si, j’oubliais ! Nous remercions très sincèrement les préparateurs de cette sortie,
Colette et Pierre Bougon, Annie et Jacky Crinier qui ont concocté un programme fourni, réussi, bien
équilibré. C’est promis, on reviendra encore plus nombreux l’an prochain. Qu’on se le dise !
Mado et Gérard OUDART